Publié le 13/09/17 13:40
ICI Radio-Canada Télé

Demain à ENQUÊTE : Le silence des Anciens

ENQUÊTE
télécharger
Galerie
  • ENQUÊTE

LE SILENCE DES ANCIENS DANS LA FOULÉE DES « SALES DU ROYAUME » DEMAIN À ENQUÊTE

Mercredi 13 septembre 2017 – Le 1er décembre 2016, ENQUÊTE diffusait un reportage illustrant comment le système de justice propre aux Témoins de Jehovah alourdit le défi des jeunes victimes d’abus sexuels qui veulent dénoncer leurs agresseurs au Canada comme aux États-Unis. Dans la première émission de sa nouvelle saison, demain, le jeudi 14 septembre à 21 h sur ICI RADIO-CANADA TÉLÉ, ENQUÊTE présente un second reportage qui nous fait partager l’histoire de deux femmes alléguant que toutes jeunes, elles auraient été victimes d’un même individu au nord de Montréal.

La première jeune ado, à Terrebonne, était la fille de son employeur qu’il gardait à l’occasion pour lui rendre service. Attouchements, compliments, baiser insistant… Elle a eu le réflexe et le courage de dire non à temps pour mettre un terme à l’escalade. Elle l’a dénoncé à ses parents qui ont avisé la communauté. Mais celui-ci relevait de la communauté voisine à Mont-Laurier qui aurait été mise au courant.

Attouchements, compliments, baiser… Gestes et paroles similaires pour la deuxième qui gardait les enfants de ce père de famille quand il sortait pour enseigner la bible avec son épouse. Elle affirme qu’elle avait à peine onze ans quand ces comportements auraient commencé et que ceux-ci se seraient accentués jusqu’au viol qu’elle dit avoir subi à 14 ans. Plus tard, elle a dénoncé son agresseur à la communauté, mais c’est elle qui a été expulsée parce qu’elle s’était faite un copain.

Les deux femmes ont découvert leur existence par hasard à travers une amie commune, ce qui les a confortées dans leur détermination à se battre contre lui. Leur histoire soulève une question pertinente : pourquoi les parents de la deuxième victime alléguée n’ont-ils jamais été prévenus des soupçons qui pesaient contre cet individu qui a finalement été expulsé de la communauté après d’autres dénonciations de même nature. Cette question refait d’ailleurs surface à la Sûreté du Québec.

Journaliste : Pasquale Turbide. Réalisateur : Yanic Lapointe.

LES VAUTOURS DE LAC-MÉGANTIC : D’AUTRES QUESTIONS

Avant la fin de l’année, un dernier montant de 20 millions de dollars en dédommagement, dont cinq destinés aux endeuillés de la tragédie de Lac-Mégantic, sera versé. Le cabinet américain spécialisé dans la chasse de catastrophes en touchera probablement une partie. Pourquoi le Barreau du Québec n’a-t-il pas réagi au moment du drame et qu’a-t-il fait depuis? Pourquoi les victimes n’engagent-elles pas de poursuite? Des réponses dans un reportage de Sylvie Fournier qui propose aussi d’autres explications en studio dans le cadre d’un format renouvelé d’ENQUÊTE pour 2017-2018. Réalisation : Gil Shochat.

Animatrices : Marie-Maude Denis et Isabelle Richer
Réalisateur-coordonnateur : Emmanuel Marchand
Rédacteur en chef : Jean Pelletier

- 30 –